Se connecter avec nous

Actualité Boxe & Sports de Combat

Matchroom positionne Jaron Ennis pour un combat de légende contre Terence Crawford

Publié

le

Dans un effort sans pareil pour redessiner le paysage de la boxe professionnelle, Eddie Hearn, le dynamique promoteur britannique, orchestre méticuleusement un parcours qui pourrait mener Jaron “Boots” Ennis, phénomène du ring et actuel champion IBF, vers un combat d’anthologie contre Terence Crawford. Sa récente affiliation avec l’organisation promotionnelle Matchroom a marqué un tournant décisif, facilitant ainsi la balance vers la concrétisation de cet affrontement tant convoité.

Âgé de 26 ans, Ennis ne cache pas ses ambitions. Sous la houlette de Matchroom, il a trouvé un terrain propice à l’expression de son potentiel, commençant par la défense de son titre face à Cody Crawley. Cette rencontre, prévue dans sa ville natale de Philadelphie, ne représente qu’une étape dans la stratégie élaborée par Hearn pour hisser Ennis au sommet incontesté de la catégorie welter (147 lbs, soit environ 66,68 kg), puis de l’accompagner vers la conquête des 154 lbs (environ 69,85 kg), domaine actuellement dominé par Crawford.

Hearn, connu pour son flair et son audace promotionnelle, n’hésite pas à dresser un parallèle entre Ennis et les plus grands. « Il est le meilleur combattant issu de Philadelphie depuis Bernard Hopkins », affirme-t-il, mettant Ennis sur un piédestal déjà occupé par des légendes telles que Crawford, Errol Spence, et même Saul « Canelo » Alvarez. Ce n’est pas un secret, le circuit des 147 lbs regorge de talents tels que Eimantas Stanionis et Mario Barrios, mais Hearn est conscient du défi : rendre les combats contre ces icônes inévitables en bâtissant la notoriété et le pouvoir d’attraction de son poulain.

La vision de Hearn dépasse les simples rencontres; il aspire à créer une épopée où Ennis s’élèverait à la hauteur des plus grands, un combat à la fois. Il est catégorique : pour que Crawford accepte d’affronter Ennis, il faut que l’enjeu financier corresponde aux attentes de la star, à savoir plus de 20 millions de dollars. Cela nécessite un travail de fond, une accumulation de victoires et de titres qui justifierait une telle rémunération.

Cette stratégie ambitieuse vient consolidée par l’annonce récente de Matchroom, qui supervisera l’affrontement entre Crawford et Israil Madrimov pour le titre WBA des super-welters le 3 août à Los Angeles. Hearn voit cette étape comme une préparation parfaite pour Ennis, qui, tout en défendant son titre, continuera d’asseoir sa réputation dans la catégorie des welter avant d’entreprendre l’ascension vers les super-welters.

L’arrivée de Ennis chez Matchroom est envisagée comme un coup de maître par Hearn, qui, malgré le recrutement d’Alvarez, a longtemps cherché à capturer l’essence du marché américain de la boxe. Son objectif ne s’est jamais démenti : ramener les stars dans leurs villes natales, comme il compte le faire avec Ennis à Philadelphie, ville de cœur et d’histoire de la boxe, où le promoteur prévoit déjà un accueil triomphal.

Reprenant les succès passés avec des boxeurs comme Tevin Farmer, Hearn se prépare à relever un nouveau défi. Fier de pouvoir compter parmi ses protégés des figures telles que Devin Haney, Subriel Matias, et “Bam” Rodriguez, Eddie Hearn est convaincu de la puissance de son effectif, désormais renforcé par l’arrivée d’Ennis. La confiance des boxeurs dans Matchroom est palpable, témoignant de la capacité de l’organisation à transformer les espoirs en légendes, et de son engagement à promouvoir non seulement les combats mais aussi les carrières.

À travers ses plans ambitieux pour Ennis, Hearn réaffirme ainsi son rôle de faiseur de rois dans l’univers impitoyable de la boxe professionnelle. Son approche, mêlant vision à long terme et stratégies promotionnelles audacieuses, promet de redéfinir le parcours des champions et de raviver la flamme des combats de légende dans le cœur des fans à travers le monde.

Trending