Se connecter avec nous

Actualité Boxe & Sports de Combat

Canelo Alvarez devrait-il poursuivre un combat contre Terence Crawford et l’argent saoudien ?

Publié

le

Saul « Canelo » Alvarez va-t-il succomber aux sirènes de l’Arabie Saoudite et envisager un affrontement historique contre Terence Crawford, possible champion incontesté dans quatre divisions ? Cela reste à confirmer. Cependant, cette perspective a suscité de vives réactions mercredi lors de l’émission « Deep Waters » de ProBox TV.

La veille, BoxingScene annonçait qu’Alvarez (61-2-2, 39 KOs) pourrait renoncer à son titre IBF des super-moyens, évitant ainsi un combat peu estimé contre William Scull de Cuba. La discussion s’est rapidement orientée vers la possibilité que Crawford, l’actuel champion des welters, soit son nouvel objectif.

Paulie Malignaggi, analyste reconnu, a ironisé sur cette situation : « Vous pouvez suivre l’obligation du WBC et affronter [David] Benavidez ou créer ce combat de rêve. » Malignaggi n’a pas mâché ses mots envers Alvarez, lui reprochant de fuir les défis les plus ardus, tels que Benavidez, l’ancien champion invaincu des super-moyens de Phoenix.

Selon Malignaggi, l’influence de Turki Alalshikh dans l’organisation des combats peut parfois être un inconvénient majeur, perturbant le développement naturel des divisions. Il a critiqué cette approche financière, la considérant comme trop décontractée. « Si c’était les années 80, il organiserait un Tyson contre Sugar Ray Leonard. »

Chris Algieri, ancien détenteur d’un titre mondial chez les 63 kg, partage cet avis. Il estime qu’Alalshikh devrait investir dans les combats les plus méritants : « Si vous voulez financer un combat, faites [celui avec Benavidez]. Nous n’avons pas besoin de ces superfights imaginaires alors qu’il y a encore d’excellents combats pour Terence Crawford. » Il cite notamment des noms comme Sebastian Fundora, Tim Tszyu et son adversaire du 3 août, Vergil Ortiz Jr.

Mais Timothy Bradley n’est pas de cet avis. Il affirme que Terence Crawford a planifié l’affrontement avec Canelo depuis longtemps : « J’ai reconnu la grandeur de [Crawford] dès le début. Quand Terence voit quelque chose, il faut faire attention. Ai-je peur pour Crawford ? Un peu. Mais je ne dirai pas que je ne veux pas voir ce combat. C’est ainsi que Terence peut devenir le numéro un pound-for-pound. »

Bradley reste enthousiaste : « J’aime ce combat. Vous serez surpris. »

Algieri, cependant, doute que l’esprit sportif d’Alvarez le pousse à accepter un tel combat. Alvarez a déjà qualifié d’« impasse » un affrontement avec Crawford, estimant qu’il n’a rien à y gagner. Si Alvarez accepte le défi, conclut Algieri, « il devrait abandonner tous ses titres. »

Ce débat met en lumière les complexités et les dynamiques actuelles du monde de la boxe, où les intérêts financiers et sportifs s’affrontent constamment. Reste à voir quel chemin Saul « Canelo » Alvarez choisira pour la suite de sa carrière légendaire.

Trending