Se connecter avec nous

Actualité Boxe & Sports de Combat

Stephen Smith et Joe Gallagher, le silence autour de Charlie Edwards révélé

Publié

le

Dans l’univers impitoyable des sports de combat, chaque choix professionnel peut représenter un tournant décisif dans la carrière d’un athlète. Ainsi, lorsque Charlie Edwards, 31 ans, a pris la décision cruciale de changer d’entraîneur, optant pour Stephen Smith sans même consulter Joe Gallagher, son ancien mentor, cela a fait grand bruit. Edwards, qui avait jusqu’alors été encadré par Gallagher – un entraîneur réputé ayant contribué aux meilleures années de sa carrière ainsi qu’à celle des frères Callum, Liam et Paul Smith –, semble désormais prêt à ouvrir un nouveau chapitre.

C’est dans ce contexte tendu et chargé d’émotions que Charlie Edwards se prépare à affronter le boxeur français Georges Ory, 32 ans et ancien détenteur du titre européen des poids coq, dans un combat très attendu. Cette confrontation aura lieu à l’emblématique York Hall de Londres, marquant le début de l’association Edwards-Smith, mais aussi le premier combat d’Edwards depuis sa séparation avec Gallagher.

Stephen Smith, nouveau guide d’Edwards dans les méandres du combat professionnel, a été clair sur sa position. Lorsqu’interrogé sur un éventuel échange avec Gallagher avant de prendre sous son aile Edwards, il a répondu : « Pas du tout. Pas le moins du monde. » Les révélations d’Edwards concernant ses démêlés avec Gallagher n’ont fait que renforcer la conviction de Smith : « Ce que Charlie m’a raconté de ce qu’il avait traversé avec son ancien manager était embarrassant, selon moi. Quiconque éloigne un combattant du ring ne mérite pas mon estime. »

Smith, bien que nouveau dans le rôle d’entraîneur principal pour Edwards, ne cache pas sa détermination : « Mon rôle est de le sortir de là et de le remettre en condition de combattre. Le reste, franchement, n’a pas d’importance. Je concentre toute mon attention sur ma carrière et sur la route à suivre. » Cet engagement sans faille de Smith à l’égard d’Edwards témoigne d’une éthique professionnelle inébranlable, faisant fi des rivalités inter-personnelles pour se concentrer uniquement sur le bien-être et la performance de son protégé.

Le combat de vendredi, au-delà de son enjeu sportif, symbolise donc pour Charlie Edwards bien plus qu’une simple confrontation physique : c’est la promesse d’un renouveau, sous l’égide d’un nouveau coach, loin des tumultes passés. Le parcours d’Edwards, semé d’embûches et de rebondissements, continue de captiver les passionnés de boxe, curieux de voir jusqu’où cette nouvelle alliance le mènera.

Trending