Se connecter avec nous

Actualité Boxe & Sports de Combat

Entraîneur en mission : éradiquer l’habitude de saisie d’Okolie, aussi tenace que le tabagisme

Publié

le

Dans les coulisses du monde de la boxe britannique, Joe Gallagher s’est établi comme une force majeure, façonnant les carrières de certains des combattants les plus prometteurs du pays au cours des deux dernières décennies. Formateur méticuleux et stratège averti, Gallagher a contribué à propulser des boxeurs comme Callum Smith, Liam Smith, Anthony Crolla, et Scott Quigg jusqu’aux sommets mondiaux, leur permettant de décrocher des titres mondiaux dans leurs catégories respectives. Mais Gallagher n’a pas seulement fait des miracles avec les hommes; Natasha Jonas, en s’approchant de la quarantaine, a également bénéficié de son expertise pour devenir championne du monde dans deux catégories de poids différentes, une prouesse saluée dans l’univers impitoyable de la boxe.

Récemment, Gallagher a entrepris un nouveau défi en se joignant à Lawrence Okolie, ex-détenteur du titre mondial des poids lourds-légers, qui affiche un palmarès de 19 victoires (dont 14 par KO) pour une seule défaite. Okolie, après avoir essuyé son seul revers professionnel face à Chris Billam-Smith (19 victoires, 13 par KO) en mai dernier à Bournemouth, au Royaume-Uni, s’est séparé de son précédent entraîneur, SugarHill Steward. C’est dans ce contexte de redressement que Gallagher intervient, apportant son savoir-faire reconnu pour peaufiner la technique et la stratégie d’Okolie.

L’ancien olympien Okolie prévoit un retour explosif sur le ring le mois prochain en Pologne, où il ambitionne de s’emparer du titre mondial dans une deuxième catégorie de poids en affrontant le détenteur du titre bridgerweight, Lukasz Rozanski (15 victoires, toutes par KO, aucune défaite). Rozanski, célèbre pour ses victoires impressionnantes face à des adversaires tels qu’Izuagbe Ugonoh, Artur Szpilka et, plus récemment, Alen Babic, espère créer la surprise face à Okolie et enrichir encore son palmarès déjà remarquable.

Néanmoins, Okolie doit surmonter un obstacle de taille qui a frustré à plusieurs reprises les fans britanniques de boxe : son penchant pour le clinch. Cette habitude, qui lui a coûté des points décisifs lors de ses deux derniers combats contre Billam-Smith et David Light, est comparée par Gallagher à celle du tabagisme lors d’une apparition récente sur le podcast Toe 2 Toe de Sky Sports. Gallagher et Okolie ont, ensemble, examiné les raisons sous-jacentes de ce comportement pour y remédier efficacement. Selon Gallagher, les séances d’entraînement montrent déjà des résultats prometteurs, avec Okolie qui parvient à lâcher ses coups sans recourir aux clinchs ou aux prises.

Joe Gallagher affiche ainsi son optimisme pour la suite de la carrière d’Okolie sous sa houlette, en visant non seulement à éliminer ses faiblesses techniques mais aussi à l’élever vers de nouveaux sommets. Sous ses instructions méticuleuses et son approche stratégique ajustée, l’avenir d’Okolie dans le monde de la boxe s’annonce des plus prometteurs.

Trending