Se connecter avec nous

Actualité Boxe & Sports de Combat

Résultats de la Pesée, Citations & Photos : Nikita Tszyu vs Danilo Creati à la Une

Publié

le

Dans le monde fascinant des combats de haut niveau, le pesage est plus qu’une simple formalité : c’est un jeu mental, une danse de chiffres où chaque gramme compte et où les regards et les mots échangés canalisent des promesses de triomphe ou des aveux involontaires de faiblesse. L’arène sportive s’apprête à vibrer au rythme de confrontations titanesques, dont la précision de la balance sera le premier juge.

En tête d’affiche, l’affrontement pour le titre australien des super-welters entre Nikita Tszyu, d’un poids de 69,82 kg, et Danilo Creati, légèrement plus léger à 69,68 kg, promet d’être un spectacle de dix rounds où se mêlent technique, puissance et stratégie sur fond de rivalité intense. Tszyu, avec son charisme habituel, ne manque pas de confiance, malgré les défis de la dernière minute pour atteindre le poids idéal. « J’ai dû perdre deux kilos aujourd’hui, mais je fais ça tout le temps, » révèle Tszyu, témoignant d’une préparation où rien n’est laissé au hasard, même si la perfection reste insaisissable.

Le combat qui suscite également un vif intérêt est celui de l’éliminatoire mondiale IBF des mi-lourds, voyant s’affronter Jerome Pampellone, affichant 79,10 kg sur la balance, à Malik Zinad, pratiquement identique avec 79,12 kg, dans un duel de 12 rounds où chaque coup porté peut signifier la fin du match ou la continuation d’un rêve mondial.

Du coté féminin, Clara Lescurat et Linn Sandstrom s’alignent presque parfaitement en poids, 52,00 kg contre 51,98 kg, pour le titre mondial WBA des super-mouches féminin. Un combat de dix rounds de 2 minutes qui promet d’être aussi technique que féroce.

Cesar Mateo Tapia et Keiber Gonzalez visent également la gloire, avec respectivement 72,26 kg et 71,86 kg, pour le titre WBA Latina des poids moyens, dans un affrontement de dix rounds qui testera leur endurance et leur volonté de vaincre.

L’Océanie n’est pas en reste avec Benjamin Hussain et Mason Smith, presque égaux à 69,84 kg et 69,56 kg, se disputant le titre super-welters de la WBA de la région dans une lutte acharnée de dix rounds.

Parmi les autres rencontres, Jasmine Parr et Sarah Watt s’affronteront dans la catégorie super-mouches féminine pour six rounds intenses, tandis que Charlie Kazzi et Joe Kara promettent un spectacle explosif en poids légers sur cinq rounds. Shanell Dargan et Christine Gillespie mettront en jeu leur agilité et leur rapidité en super coq pour six rounds, et finalement, Andrei Mikhailovich affronte Leslie Sherrington dans un match de catchweight ambitieux de six rounds.

Danilo Creati, affamé de succès et confiant, ne manque pas de piquant dans ses mots, signalant déjà une bataille psychologique remportée : « Oh, il a vraiment eu du mal avec le poids. C’était écrit dans ses yeux là-haut sur scène. Et le type avait l’air maigre. Alors c’est ce que je lui ai dit là-haut. Je lui ai dit qu’il avait l’air maigre, il a dit ‘oui, j’ai faim’ et j’ai dit ‘nous allons manger demain’. Je vais surprendre tout le monde et écrire l’histoire. »

Ces affrontements, bien plus que de simples compétitions sportives, sont l’incarnation de la tactique, de l’endurance et de la passion. Chaque combat, chaque round, chaque seconde compte. L’équilibre peut basculer à tout moment, et c’est cette incertitude, combinée à la détermination des combattants, qui rend ces rendez-vous incontournables pour tout amateur de sports de combat.

Trending