Se connecter avec nous

Actualité Boxe & Sports de Combat

Inoue, le « Monstre » du Japon, consacré Boxeur de l’Année

Publié

le

Ce lundi à Tokyo, au cœur de l’arène japonaise, un titan des rings a été consacré. Naoya « The Monster » Inoue, champion incontesté en poids super-coq, a remporté le titre honorifique de Boxeur de l’Année au Japon, après avoir unifié les quatre ceintures chez les super-coq, grâce à ses victoires éclatantes sur Stephen Fulton et Marlon Tapales. Cette récompense est la manifestation d’une domination sans partage, plébiscitée à l’unanimité par l’Association des Journalistes Sportifs ainsi que par la Commission Japonaise de Boxe (JBC). Pour Inoue, il s’agit de la septième fois qu’il est ainsi honoré en six années consécutives, une performance qui inscrit son nom dans la légende de la boxe nippone. Inoue ne cache pas ses ambitions : « Je souhaite continuer à gagner jusqu’à la fin de ma carrière. »

Le panorama des récompenses de cette année a aussi mis en avant d’autres athlètes d’exception. Kenshiro Teraji, souverain WBC et WBA en poids mi-mouche, s’est vu attribuer le prix de la Technique. Junto Nakatani, détenteur du titre WBO en junior bantam, a été reconnu pour sa victoire de valeur. Dans la catégorie des boxeurs excellents, on retrouve Kazuto Ioka, monarque WBA en super mouche, Takuma Inoue, champion WBA en bantam, Yudai Shigeoka, détenteur de la ceinture WBC en minimum, et Ginjiro Shigeoka, titlist IBF dans la même catégorie.

Les efforts de Seiya Tsutsumi, ancien champion japonais en bantam, ont été salués, tandis que Naoya Inoue a également décroché le prix du Knockout. Tenshin Nasukawa a été reconnu comme Rookie, et Mizuki Hiruta a été désignée Boxeuse de l’Année en junior bantam WBO. Le combat de l’année à l’échelle mondiale a été celui d’Inoue contre Stephen Fulton, et au niveau national, le duel entre Seiya Tsutsumi et Kazuki Anaguchi – qui, tragiquement, est décédé après ce combat éprouvant pour la ceinture nationale bantam – a été mis à l’honneur. Shingo Inoue, entraînant ses fils « Monster » Naoya et Takuma, a été couronné Meilleur entraîneur.

Ces distinctions, au-delà de célébrer les exploits individuels, consacrent la richesse et la diversité de la boxe japonaise. Chaque récipiendaire, par sa technique, son courage et son dévouement, contribue à élever ce sport et à inspirer une nouvelle génération de champions. Dans les mots d’Inoue, c’est un engagement à ne jamais cesser de s’efforcer vers la grandeur, un combat après l’autre.

Trending