Se connecter avec nous

Actualité Boxe & Sports de Combat

Ford terrasse Kholmatov avec un TKO spectaculaire à la dernière seconde

Publié

le

Dans l’univers impitoyable de la boxe, le combat qui s’est déroulé samedi dernier au Turning Stone Casino de Verona, dans l’État de New York, restera gravé dans les mémoires comme une illustration parfaite de la détermination et de l’art du comeback. Raymond Ford, natif de Camden, New Jersey, âgé de 24 ans, s’est vu confronté à un défi de taille face à Otabek Kholmatov, un adversaire redoutable originaire d’Ouzbékistan. Ce duel n’était pas seulement pour le titre mondial WBA des poids plumes, vacant, mais aussi pour les opportunités futures que la victoire promettait.

Les premiers rounds ont vu une domination assez claire de Kholmatov (12-1, 11 KO), avec des échanges qui ont souvent tourné à son avantage grâce à son approche agressive et sa capacité à enchaîner des combinaisons percutantes. Ford, de son côté, peinait à trouver son rythme, souffrant notamment d’une coupure sous l’œil gauche suite à un choc de têtes lors du onzième round qui semblait remettre en question l’issue du combat. Cependant, l’angle d’approche de l’article change radicalement lorsqu’on se penche sur la tournure épique qu’a prise la douzième et dernière reprise.

Avec deux juges ayant Kholmatov en tête (106-103) et un seul voyant Ford légèrement devant (105-104), la situation était critique. Mais c’est dans ces moments de pression intense que les vrais champions se révèlent. Ford, sous la guidance de son entraîneur qui l’incitait à « sortir le chien en lui » et à « creuser profondément », a livré un dernier round mémorable. En effet, avec moins d’une minute à l’horloge, Ford a intensifié ses attaques, mettant Kholmatov en difficulté. Et finalement, à seulement sept secondes de la fin, une série de coups bien placés a forcé l’arbitre Charlie Fitch à intervenir, accordant à Ford une victoire par TKO technique des plus dramatiques.

Ce triomphe n’a pas seulement permis à Ford (15-0-1, 8 KO) de s’emparer de la ceinture WBA, mais a également ouvert la porte à des opportunités dans une nouvelle catégorie, celle des super-plumes (jusqu’à 59 kg), où des adversaires tels que Joe Cordina, O’Shaquie Foster et Lamont Roach Jr. l’attendent. Ford, qui a confessé avoir eu du mal avec la perte de poids, envisage sérieusement cette transition comme une prochaine étape dans sa carrière.

Quant à Kholmatov, malgré la défaite, son courage et sa ténacité tout au long du combat commandent le respect. Transporté à l’hôpital après sa défaite, des commentateurs d’ESPN ont évoqué une possible blessure au ligament croisé antérieur survenue tôt dans le combat. Sa place dans la catégorie reste indéniable et sa route vers une récupération et un retour en compétition sera suivi avec intérêt.

En définitive, ce combat a été une véritable démonstration de la phrase souvent citée dans le monde de la boxe : « Ce n’est pas la manière dont vous commencez, mais comment vous finissez qui compte. » Ford et Kholmatov ont tous deux montré le meilleur d’eux-mêmes, nous rappelant les sacrifices et le cœur qu’il faut pour exceller dans ce sport exigeant.

Trending