Se connecter avec nous

Actualité Boxe & Sports de Combat

Carnet de bord semaine du combat Alvarez-Munguia : Premier jour en détail

Publié

le

Dans l’univers impitoyable de la boxe, Saul « Canelo » Alvarez se distingue à nouveau par son choix d’adversaires, alimentant les conversations dans les cercles de Las Vegas. Edgar Berlanga se profile comme son prochain défi alors qu’il est en passe de défendre son titre super-moyens incontesté contre Jaime Munguia ce samedi au T-Mobile Arena. Un combat tout mexicain, célébrant le week-end du Cinco de Mayo, qui pourtant, suscite moins l’enthousiasme que n’aurait pu le faire une confrontation avec David Benavidez.

Il apparaît de plus en plus clair que Berlanga, moins populaire que Munguia, serait désigné comme challenger obligatoire par l’Organisation Mondiale de Boxe (WBO). Une situation qui pousse à s’interroger sur les véritables motivations d’Alvarez, longtemps au-dessus des influences des organismes de sanction, à accepter un combat jugé trop facile par certains cyniques.

Cela dit, l’événement du Cinco de Mayo reste un temps fort promotionnel, dont l’importance réelle pour les Mexicains semble être relative. Ce constat a été fait lors des « grandes arrivées » à Las Vegas, un aspect déjà mis en lumière par BoxingScene depuis Guadalajara lors du combat d’Alvarez contre John Ryder. Floyd Mayweather avait autrefois fait de cette date une de ses préférences, avant cela, c’était Oscar De La Hoya qui l’honorait, un rôle observé avec curiosité lors de ces arrivées, tout comme la présence silencieuse de De La Hoya, co-promoteur de Munguia.

Freddie Roach, maintenant entraîneur de Munguia et ancien coach de De La Hoya lors de sa défaite contre Mayweather en 2007, semble trouver une nouvelle passion dans ce partenariat, rappelant sa collaboration avec Manny Pacquiao. Cette réunion a marqué un moment de détente entre Roach et De La Hoya, malgré un passé tendu.

Munguia, affichant un t-shirt de Wild Card Boxing, semblait en forme et prêt, bien que les comparaisons avec la stratégie de Dmitrii Bivol contre Alvarez en mai 2022 aient paru déplacées, vu la différence de profil entre les deux boxeurs.

L’arrivée d’Alvarez a, quant à elle, été marquée par des questions sur un potentiel affrontement avec Benavidez, rappelant 2016 lorsque la demande pour un combat contre Gennady Golovkin était à son apogée. Alvarez, à chaque fois interrogé sur un futur adversaire, répond avec l’assurance d’un champion prêt à relever n’importe quel défi, laissant présager qu’après Berlanga, Benavidez pourrait être dans sa ligne de mire.

Chaque événement de cette semaine nous mène au pesage de vendredi avec anticipation. Les choix d’Alvarez, ses confrontations passées et futures, dessinent le portrait d’un boxeur d’exception, naviguant dans l’univers complexe des combats avec une stratégie qui lui est propre.

Trending