Se connecter avec nous

Actualité Boxe & Sports de Combat

Sam Goodman, victorieux, prêt à patienter pour affronter Naoya Inoue

Publié

le

Sam Goodman a su préserver son invincibilité et reste en lice pour un affrontement tant attendu avec Naoya Inoue après un éprouvant combat de 12 rounds face au Thaïlandais Thactana Luangphon, alias Chainoi « Rock Man » Worawut.

C’est devant le public de Wollongong, Australie, que Goodman a boxé contre Luangphon, qui bien qu’il ait mis à l’épreuve Goodman, n’a pas réussi à décrocher une victoire face au combattant australien. Goodman, arborant désormais un record infaillible de 19-0 (8 KO), est classé numéro un par l’IBF et la WBO dans la catégorie des super-coqs.

Le combat n’a pas été sans conséquences. Goodman a révélé avoir aggravé une blessure à la main gauche au fur et à mesure que l’affrontement avançait.

« J’ai continué à utiliser cette main, » a confié le boxeur de 25 ans. « C’était un combat de 12 rounds, je ne pouvais pas me permettre de la mettre de côté. Malgré la douleur, j’ai tenu bon jusqu’au neuvième round où j’ai vraiment ressenti que quelque chose n’allait pas. J’ai davantage utilisé la main arrière, mais on a tenu jusqu’au bout. J’espère que ce n’est pas trop grave et que je pourrai revenir en fin d’année. »

Ce combat difficile était justement ce que Goodman recherchait.

« C’était une épreuve solide, et c’est pour cela qu’on a accepté ce combat. On savait que ce serait dur, et c’est exactement ce que ça a été. Je ne suis pas là pour des combats faciles. Je veux des affrontements qui me challengent et me rendent meilleur. C’est grâce à ces expériences que l’on progresse. »

Goodman a également souligné l’importance de cette victoire dans son parcours.

« Vous n’êtes pas là pour toujours. Je veux vivre des soirées comme celle-ci. Combattre dans ma ville, devant mes amis et ma famille, c’est un souvenir durable, et un bon combat. »

Interrogé sur l’état de sa main, il a précisé : « La douleur était progressive. Un peu douloureuse au quatrième round, de pire en pire jusqu’au sixième, et puis au neuvième round, après un crochet du gauche, j’ai senti que quelque chose n’allait vraiment pas… On a tenu bon et remporté la victoire après 12 rounds éprouvants. »

Reconnaissant la valeur de son adversaire, il a ajouté, « Il a été un bon combattant. Respect à lui. Contre des gars de classe mondiale, il faut vraiment se donner à fond. Je n’étais pas assez bon pour l’arrêter. »

Pour Worawut, cette défaite marque la fin de son invincibilité en carrière avec un bilan désormais de 25-1-1 (15 KO). De son côté, Goodman continue sa marche vers un éventuel combat contre Inoue, bien que le champion japonais doit d’abord affronter TJ Doheny en septembre au Japon. Quelle que soit cette échéance, Goodman reste préparé.

« J’ai confiance chaque fois que je monte sur le ring, » a-t-il affirmé. « Il n’y a rien que je fasse mieux que la boxe. J’entre dans chaque combat avec confiance, peu importe l’adversaire. Si je dois affronter quelqu’un comme Inoue, je le ferai avec toute la confiance du monde, et c’est bien mon intention. »

Trending