Se connecter avec nous

Actualité MMA

Aljamain Sterling : forcé au combat contre Sean O’Malley, il se sentait simple figurant

Publié

le

Aljamain Sterling s’est senti « juste là pour participer » après avoir été contraint de combattre Sean O’Malley

« Je voulais faire une pause, » a déclaré Aljamain Sterling, ancien champion de l’UFC des poids coqs, expliquant ses motivations après avoir perdu sa ceinture face à Sean O’Malley. Dans un sport aussi primal que le MMA, la bataille pour la suprématie est rarement sans cicatrices, tant physiques que mentales.

Sterling, pesant 61 kg, comptait prendre du recul, rétablir son corps et son esprit, après avoir défendu son titre de manière spectaculaire contre Henry Cejudo, devenu légende de l’UFC, trois mois précédents à Newark, New Jersey. Cependant, l’UFC avait d’autres plans en tête, le mettant rapidement dans l’arène contre le dynamique O’Malley lors du gala UFC 292, seulement 92 jours après une bataille déjà éreintante.

« J’avais besoin de temps pour récupérer, » a révélé Sterling lors d’une interview. Le combattant, qui est connu sous le surnom de « Funk Master », a senti qu’il était poussé à accepter ce combat avant qu’il ne soit complètement prêt, mentalement et physiquement. Il décrit ce sentiment de navrance comme si l’on forçait un lion blessé à combattre à nouveau avant même qu’il ait eu la chance de lécher ses blessures.

Pour ceux qui suivent ardemment le parcours d’Aljamain, on se souvient qu’il n’est pas étranger aux tribulations. Son ascension a été parsemée de doutes, de revers et d’une détermination inébranlable. Mais cette fois, c’était différent. Les préparatifs pour O’Malley, une étoile montante au style flamboyant et à la chevelure multicolore, semblaient précipités et inopportuns.

Sean O’Malley, pesant également 61 kg, a quant à lui profité de cette opportunité. Avec un palmarès impressionnant et une aura de confiance, il avait tout à gagner. Il n’est pas surprenant que, lors de cet affrontement à Boston, l’agilité et la précision de ses coups aient pris le dessus, culminant en une victoire par TKO au deuxième round, ravissant ainsi le titre.

Sterling a admis que l’issue du combat était inévitable, mais il ne peut s’empêcher de se demander ce qui aurait pu se passer s’il avait eu le temps de se préparer comme il l’avait prévu. « Le combat ne s’est pas déroulé comme je l’avais espéré, » a-t-il dit, ses paroles empreintes de regret et de réalisme à la fois.

L’événement UFC 292 sera sûrement gravé dans la mémoire des fans de MMA comme un tournant spectaculaire. O’Malley s’est solidement établi comme un nouveau champion digne de surveiller. Mais pour Sterling, le combat symbolise un moment où l’épreuve a surpassé l’esprit guerrier qu’il incarne. Combattre dans ces conditions était un défi indéniable, et malgré une défaite, son parcours reste une source d’inspiration pour de nombreux aspirants lutteurs à travers le globe.

Des experts comme Joe Rogan et Daniel Cormier ont souvent discuté du courage nécessaire pour remonter dans l’octogone après un combat aussi exigeant que celui contre Cejudo. Selon eux, la décision de l’UFC de programmer Sterling si rapidement est un reflet des immenses pressions du sport professionnel.

Dans l’attente de voir où s’avancera son chemin maintenant, Sterling pourrait bien choisir de s’accorder le repos initialement souhaité. Le monde du MMA reste néanmoins impatient, conscient que peu importe le temps qu’il prendra pour revenir, le « Funk Master » reviendra avec une détermination renouvelée.

Trending