Se connecter avec nous

Actualité Boxe & Sports de Combat

Warrington dévoile les coulisses de l’altercation avec Wood, Hearn annonce la revanche

Publié

le

Dans l’arène vibrante de la boxe, l’affrontement verbal qui a eu lieu ce samedi à l’AO Arena de Manchester entre les anciens champions du monde poids plume, Josh Warrington, avec un palmarès de 31-3-1 (8 KOs) converti en environ 62-65kg KOs et Leigh Wood, affichant un bilan de 28-3 (17 KOs) soit environ 56-61kg KOs, a capté l’attention bien au-delà des cordes. Ces deux rivaux n’ont pas manqué de replonger les fans dans l’intensité de leur dernier combat en octobre, où chaque coup porté par Wood a été ressenti comme un écho de leur rivalité ardente.

Ce combat d’octobre dernier, qui s’était conclu par un arrêt controversé à la septième reprise en faveur de Wood, avait laissé Warrington assoiffé de revanche. Selon lui, la victoire lui avait échappé injustement, plaçant la barre haute pour une confrontation en dehors du ring qui a finalement eu lieu. Au cours d’une entrevue avec Boxing Social, Warrington a dépeint une image vive de cette escalade, révélant que Wood avait non seulement remis en question leur duel sur le ring, mais avait également provocativement suggéré de régler leurs comptes à l’extérieur de l’arène, ce qui avait mis le feu aux poudres.

Dans les coulisses de la victoire de Zelfa Barrett contre Jordan Gill, où Barrett a arrêté Gill au dixième round, la tension entre Warrington et Wood a grimpé d’un cran, nécessitant l’intervention de la sécurité alors qu’une vidéo capturait Wood s’éloignant d’un Warrington manifestement irrité. Malgré leur confrontation physique évitée de justesse, les discussions autour d’une revanche attendue avec impatience par les fans à City Ground, Nottingham, la ville natale de Wood, n’ont pas abouti, laissant les négociations sur le lieu et la viabilité financière du combat dans une impasse.

Eddie Hearn, une figure centrale de cet épisode, s’est exprimé sur les difficultés contractuelles liées à l’organisation du combat, soulignant à Boxing Social que malgré le défi de concrétiser ce match retour à Nottingham Forest (City Ground), il n’abandonne pas et explore toutes les possibilités pour ces deux combattants. Wood, actuellement agent libre après n’avoir pu réaliser un combat à City Ground comme stipulé dans son contrat, reste, selon Hearn, sous l’égide de Matchroom, témoignant d’une relation fructueuse et d’une confiance mutuelle.

De son côté, Warrington a la possibilité d’un combat au Royaume-Uni en juillet, mais l’intérêt majeur de Hearn est de finaliser la reprise tant attendue entre lui et Wood. Dans les dédales de la boxe professionnelle, bien au-delà des coups échangés sur le ring, c’est une bataille de volontés, de stratégies et d’intérêts qui se joue, plaçant une fois de plus le sport dans une lumière aussi dramatique qu’émouvante.

Trending