Se connecter avec nous

Actualité Boxe & Sports de Combat

Tim Tszyu révèle : la boxe manque cruellement de combattants à l’ancienne

Publié

le

**Tim Tszyu, héritier d’une époque révolue, prêt à conquérir Las Vegas**

Dans le milieu de la boxe, très peu peuvent se targuer d’une ascendance aussi prestigieuse que Tim Tszyu. Fils de Kostya Tszyu, légende vivante et inscrit au Hall of Fame, Tim porte l’héritage paternel avec une assurance et une fierté inflexibles. Se considérant comme l’incarnation moderne des guerriers d’antan, Tszyu n’a pas manqué d’impressionner par sa cadence de combats et ses performances dans l’arène.

Le 30 mars prochain, la scène du T-Mobile Arena à Las Vegas sera le théâtre d’un affrontement hautement anticipé, mettant en vedette Tszyu contre l’ancien champion unifié des poids mi-moyens, Keith Thurman, dans le cadre d’un événement majeur PBC diffusé en pay-per-view sur Amazon. Tszyu, âgé de 29 ans et affichant un parcours impeccable de 24 victoires (dont 17 par K.O.), entend bien marquer les esprits une nouvelle fois.

Contrairement à son adversaire qui sort d’une pause de deux ans et n’a combattu que cinq fois depuis 2015, Tszyu sera sur le ring pour la quatrième fois en seulement 12 mois. Bien qu’actuellement champion super mi-moyen WBO, le combat contre Thurman ne sera pas une défense de titre, marquant la première apparition de « One Time » en tant que combattant chez les moins de 70 kg depuis 2012.

Tszyu ne mâche pas ses mots quant à sa perception des combattants d’aujourd’hui et ce qu’il considère comme un manque de combativité : “Les vieux combattants comme on les aimait n’existent plus. Aujourd’hui, ils se battent une fois par an et prennent des vacances de deux ans. Moi, je me bats réellement. L’activité, c’est ce qui compte. Je suis prêt à affronter n’importe qui et je fais des dégâts sur le ring… Les critiques, je m’en moque. C’est lui qui aura des problèmes, pas moi. »

Le dernier affrontement de Thurman remonte à février 2022, où il a emporté une victoire à l’unanimité contre Mario Barrios. Cette rencontre était sa première depuis sa défaite par décision partagée face à Manny Pacquiao en juillet 2019. De son côté, Tszyu a dominé sans partage, renversant Tony Harrison en mars pour le titre intérimaire WBO des moins de 70 kg, écrasant ensuite Carlos Ocampo en un round en juin, et battant confortablement Brian Mendoza lors de sa première défense de titre en octobre.

Positionné pour conquérir le public américain lors de son deuxième combat aux États-Unis, Tszyu ne cache pas ses ambitions : “Je sais ce que Keith est et ce qu’il a accompli, mais je pense que son temps est révolu. C’est une nouvelle ère qui commence, l’ère Tim Tszyu. Je ne prévois pas seulement de battre Keith Thurman, je compte en faire un spectacle. »

Tszyu nourrit de grandes aspirations pour son nom et sa famille : “Mon objectif est que le nom Tszyu soit reconnu comme la plus grande famille de boxe qui ait jamais existé. Nous avons déjà parcouru un long chemin, et nous verrons jusqu’où cela peut nous mener. »

La boxe, un univers impitoyable où seuls les plus résilients et les plus déterminés peuvent prétendre à la gloire. Et dans cette quête d’excellence, Tim Tszyu s’impose déjà comme une figure incontournable, prêt à inscrire son nom et celui de sa famille au panthéon de la boxe mondiale. Le rendez-vous est pris, et l’héritage des Tszyu pourrait bien connaître un nouveau chapitre glorieux sur le ring de Las Vegas.

Trending