Se connecter avec nous

Actualité Boxe & Sports de Combat

Saka triomphe sur Koibuchi et reconquiert le titre japonais avec éclat !

Publié

le

Dans le monde impitoyable des combats de boxe, le Japon a été témoin d’une rencontre spectaculaire ce vendredi, qui a vu l’ancien champion Kosuke Saka (23-7, 20 KOs), pesant 59 kg, récupérer la ceinture japonaise des super-plumes en mettant KO Ken Koibuchi (10-7-1, 9 KOs), également à 59 kg, dès le cinquième round d’un combat prévu pour dix tours. Avec une précision déconcertante, Saka a mis fin au match à la 44ème seconde du cinquième round, provoquant une victoire par TKO alors que Koibuchi saignait abondamment.

L’issue de cette rencontre n’a pas simplement tenu à la force de frappe des deux combattants, qui sont connus pour leur tendance à mettre KO leurs adversaires, mais aussi à la tactique employée par Saka. Ayant déjà subi une défaite en décembre 2021 face à Yoshimitsu Kimura par arrêt au troisième round – perdant ainsi sa ceinture nationale – Saka était déterminé à regagner son titre. Cependant, une revanche prévue en décembre dernier contre Kimura a été annulée, ce dernier n’ayant pas respecté le poids requis et étant suspendu pour une année.

Face à Koibuchi, classé sixième par le JBC et décrit comme un cogneur dans le style de Stanley Ketchel, Saka a opté pour un combat moins axé sur l’échange de coups en rafale, privilégiant une approche méthodique avec une attention particulière portée au jab. Cela s’est avéré efficace, Koibuchi subissant une entaille profonde sur le côté gauche de son crâne dès le second round, blessure qui s’est aggravée au fil du match. Après que l’arbitre ait demandé l’intervention du médecin à trois reprises pour examiner la coupure de Koibuchi, la décision de mettre un terme au combat a été prise, offrant à Saka une victoire considérable dans sa quête pour reconquérir sa place dans la hiérarchie des super-plumes.

En sus de ce combat principal, la soirée a également été marquée par la présence de Toshihiro Suzuki (5-0, 4 KOs), pesant 59 kg, un espoir invaincu de la catégorie super plumes, qui a impressionné en venant à bout du Philippin John Lawrence Ordonio (9-6-1, 5 KOs), pesant 58,2 kg, avec un coup de poing dévastateur au corps lors du premier round d’un combat semi-final de huit rounds. Suzuki continue ainsi de construire sur l’élan de succès familial, rejoignant son frère Masahiro (10-1, 7 KOs) qui a récemment remporté la ceinture de l’OPBF des poids légers.

La soirée, organisée par Shisei Promotions, a ainsi offert aux amateurs de boxe des moments intenses, illustrant la détermination et la technique qui définissent les grands champions de ce sport. Saka, suite à cette victoire, consolide sa réputation et remet en question la hiérarchie actuelle de sa catégorie, tout en ouvrant des perspectives pour de futurs affrontements qui promettent d’être tout aussi électrisants.

Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Trending