Se connecter avec nous

Actualité Boxe & Sports de Combat

Le plus discipliné Johnny Fisher attribue à Anthony Joshua son ‘virage décisif’

Publié

le

Johnny Fisher, l’étoile montante des poids lourds britanniques, a récemment partagé l’importance d’un changement de mentalité au cours des six derniers mois, qu’il considère comme primordial pour ses progrès croissants. Fisher a également réitéré son souhait de boxer en Australie cette année.

Lors de sa première tête d’affiche au Copper Box Arena samedi soir, Fisher (12-0, 11 KOs) a remporté une victoire éclatante en stoppant Alen Babic en seulement 36 secondes. Ce triomphe a fait taire les sceptiques qui le réduisaient à un simple vendeur de billets dans la division glamour du sport.

Fisher s’inspire de la discipline d’entraînement de l’ex-double champion du monde unifié des poids lourds, Anthony Joshua. Joshua, après avoir remporté un KO retentissant contre Francis Ngannou à Riyadh il y a quatre mois, a continué à s’entraîner sans relâche sur son propre sol. « Une semaine plus tard, il faisait des tractions et nageait dans la piscine, cela m’a fait comprendre que si je veux être un athlète professionnel, tout doit être optimisé à mesure que je monte en niveau. La nourriture et le sommeil doivent être améliorés, chaque aspect de ma vie doit être intensifié et cela est le strict minimum pour un athlète. J’ai vraiment changé d’approche dans ce sens au cours des six derniers mois », a déclaré Fisher.

Pour sa progression, Eddie Hearn, son promoteur, a tracé une feuille de route pour ce jeune de 25 ans, qui a remporté le titre de la Southern Area aux dépens de Harry Armstrong il y a 11 mois. Beaucoup de choses ont changé depuis cette victoire. Les oppositions dans la catégorie nationale sont actuellement bloquées : Solomon Dacres défendra son titre anglais contre David Adeleye plus tard ce mois-ci, tandis que Fabio Wardley et Frazer Clarke s’affronteront pour une revanche prévue pour le dernier trimestre de 2024.

Un duel potentiel contre le vétéran Dave Allen, qui a déjà affronté des combattants tels que Dillian Whyte, Luis Ortiz, Tony Yoka et Frazer Clarke, a été mentionné pour offrir à Fisher des rounds précieux. Fisher serait honoré de se mesurer à l’un de ces adversaires et considère Wardley, le champion britannique, comme une inspiration car tous deux ont émergé d’un parcours similaire de novices.

Mais qu’en est-il de l’Australie? Fisher est particulièrement attiré par ce pays. « Je suis allé là-bas après mon combat à Vegas, la base de fans y est incroyable. Mon père, Big John, a réuni 5,000 personnes pour un set de DJ… imaginez un combat là-bas à Newcastle ou Sydney, deux de nos points chauds. Organiser un combat en sous-carte de Liam Paro et je vendrai 5,000 à 6,000 billets sans souci. C’est cela la boxe, créer des souvenirs. Ce n’est pas toujours une question d’argent, je veux pouvoir me rappeler dans 20-30 ans que j’ai boxé là-bas », a-t-il expliqué.

Le champion du monde IBF des poids super-légers, Liam Paro, ne fera son retour à la maison qu’en novembre ou décembre. En attendant, après une nuit de travail rapide, Hearn se montre optimiste quant à la possibilité de garder Fisher actif. Il laisse entendre un retour possible de Fisher le 24 août prochain, en sous-carte du combat Jack Catterall contre Regis Prograis.

Trending