Se connecter avec nous

Actualité Boxe & Sports de Combat

Ishmael Davis Dévoile Son Secret pour Rester Invaincu

Publié

le

Ceux qui ont suivi la progression d’Ishmael Davis lors de ses nombreuses apparitions au Banqueting Suite de Leeds United n’ont nullement été surpris par la manière impressionnante avec laquelle le junior middleweight invaincu a démoli Ewan McKenzie lors de ses débuts télévisés en novembre dernier. Mais quand la cloche a retenti en mars pour annoncer son combat contre l’ancien champion britannique coriace Troy Williamson, tous les regards se sont braqués un peu plus attentivement sur le ring.

Vaincu par Josh Kelly et Caoimhin Agyarko, un Williamson désespéré semblait être un véritable test pour le rusé et intelligent Davis. Si certains se demandaient comment le boxeur de 29 ans allait gérer cette montée en compétition, Davis, lui, n’avait aucun doute.

« Je savais déjà que j’avais ma place là-bas. Je l’ai prouvé à l’entraînement, en faisant des sparrings avec d’anciens champions du monde et des boxeurs de haut niveau. Je savais que j’en étais capable. Je suis un combattant et je ne crois pas qu’un autre homme puisse me battre. C’est mon état d’esprit avant chaque combat », a confié Davis à BoxingScene.

Avec un palmarès de 13 victoires, dont 6 par KO, Davis a battu Williamson confortablement en 12 rounds. Ce combat était un éliminateur final pour le titre britannique des poids super-welters, et la manière dont Davis a géré ses affaires a été impressionnante pour un boxeur n’ayant qu’un combat amateur à son actif et qui avait décidé de se consacrer à ce sport alors qu’il se trouvait en prison.

Davis s’est immergé dans la boxe professionnelle, développant un style relaxé et patient, fruit d’un apprentissage aux côtés de boxeurs expérimentés et de grande qualité. Heureux et alerte dans les phases rapprochées, il a montré une capacité à décortiquer des défenses solides. Bien qu’il fût déjà confiant avant le combat, réaliser les 12 rounds a encore renforcé sa confiance en lui.

« J’ai beaucoup appris. Je n’avais jamais fait plus de huit rounds, donc j’ai dû apprendre à gérer mon rythme sur le long terme. Maintenant, je sais que je peux aller plus loin », a-t-il déclaré. « C’était comme entrer dans l’inconnu, mais maintenant je sais que je suis prêt pour 12 rounds, je suis prêt à être plus agressif. Évidemment, Troy est un homme difficile à éliminer – c’est pour cela que personne ne l’a fait. Mes futurs adversaires vont comprendre. »

« C’est comme un nouveau circuit. La première fois, tout est inconnu, on est incertain de ce qui va arriver. La fois suivante, on est un peu meilleur. Maintenant, je suis prêt. »

Cette victoire a valu à Davis un contrat promotionnel avec Matchroom. Mais si vous pensez qu’un contrat pourrait lui faire baisser la garde, détrompez-vous. Davis n’est pas du genre à se reposer sur ses lauriers. Bien que Josh Kelly soit la référence sur la scène nationale des poids super-welters, Davis a scruté le reste de ses rivaux britanniques sans y trouver matière à inquiéter ses nuits.

« Je suis sur la route du titre britannique. Je veux le gagner et le conserver. Ensuite, je viserai l’Europe. C’est notre plan. »

« Tout le monde est en forme, n’est-ce pas ? La différence réside dans votre QI et votre intelligence de boxe. Je ne pense pas que quelqu’un puisse vraiment m’inquiéter. J’ai beaucoup confiance en moi. Je crois que tous les boxeurs devraient être confiants. Je ne regarde pas un autre homme en pensant qu’il a quelque chose de spécial. Il se peut que je doive faire preuve d’ingéniosité avec certains, mais personne ne me fait peur ou ne me fait douter de ma victoire. »

« Il y a beaucoup de choses que les gens n’ont pas encore vues. Soyez prêts à les découvrir. »

Avec ses 70 kg bien répartis, Davis s’annonce comme une menace sérieuse pour tous ceux qui se dressent sur son chemin. On attend ses prochaines performances avec impatience.

Trending