Se connecter avec nous

Actualité Boxe & Sports de Combat

Décès de Gallia à 83 ans, première pour Nielsen & Schwarz affronte Aumada – Actus Europe

Publié

le

Dans les annales de la boxe italienne, le nom de Tommaso Galli résonne avec une distinction rare. Décédé à l’âge de 83 ans, Galli laisse derrière lui un héritage ponctué de titres et de victoires qui témoignent de sa suprématie sur les rings européens. Au cours de sa carrière, il s’est illustré en remportant le titre EBU dans trois catégories de poids différentes, une prouesse qui atteste de son incroyable polyvalence et de son talent inégalé. Sa conquête a débuté en 1965 dans la catégorie poids coq (bantamweight) où il s’est imposé contre Mimoun Ben Ali, avant de perdre le titre lors d’un combat revanche. Toutefois, entre ces deux affrontements, il a dominé Walter McGowan, affirmant ainsi sa place dans l’élite de la boxe.

En 1969, les amateurs de boxe ont été témoins de sa détermination sans faille lorsque Galli a triomphé de l’Espagnol Manuel Calvo dans le 15e et dernier round pour s’emparer du titre EBU des poids plumes. Il a récidivé en battant à nouveau Calvo avant de s’incliner face au grand Jose Legra. En 1971, c’est dans la catégorie super-plumes (super feather) qu’il a ajouté un nouveau titre à son palmarès, en battant l’Allemand Lotha aux points.

Du côté des nouvelles promesses de la boxe, le Danois Nikki Moeller Nielsen, étoile montante du monde amateur, s’apprête à faire ses débuts professionnels le 25 mai à la Royal Arena de Copenhague. Nielsen, champion danois et nordique, entrera sur la scène professionnelle en super moyen (super middleweight), une catégorie très compétitive. Également à l’affiche de cet événement, les frères Ali et Hamza Hussein feront valoir leur talent respectivement en moyens (middleweight) et lourds-légers (cruiserweight), tandis que le poids lourd (heavyweight) Mathias Hansen cherchera à poursuivre son parcours invaincu.

Une autre soirée de boxe à ne pas manquer se profile le 4 mai à Leverkusen, où Tom Schwarz, un poids lourd (heavyweight) allemand au palmarès impressionnant (29 victoires, 1 défaite), devait affronter l’Argentin Marcos Antonio Aumada. Cependant, suite au retrait non expliqué de Schwarz, Hassan El Chade (5 victoires, aucun échec) a été choisi comme adversaire de substitution. Dans ce même gala, Elif Nur Turhan affrontera Iara Altamirano pour le titre WBA Gold en super-plumes.

En Finlande, le 1er juin marquera le retour de Samuli Karkkainen, un poids lourd-léger (cruiserweight) fort de 18 victoires pour seulement 2 défaites, qui n’a plus combattu depuis sa défaite controversée contre Kevin Melhus en novembre. Karkkainen, enrichi d’une expérience récente en tant que partenaire d’entraînement d’Arsen Goulamirian en Californie, se prépare pour un combat dont l’adversaire n’est pas encore annoncé. Le même soir, Mika Mielonen et Gunnar Kolbeinn Kristinsson s’affronteront pour le titre vacant de la Baltic Boxing Union chez les poids lourds.

Pour compléter ce tour d’horizon, il est important de mentionner la victoire d’Husein Cinkara qui a décroché sa place pour un titre IBF en poids lourd-léger (cruiserweight) après avoir mis KO Armend Xhoxhaj le 27 avril à Nuremberg, un exploit qui confirme son potentiel dans la catégorie.

Ainsi, entre légendes qui nous quittent et nouvelles étoiles qui font leur entrée sur le devant de la scène internationale, le monde de la boxe continue de vibrer au rythme des combats, des défis et des victoires qui écrivent l’histoire de ce sport combatif.

Trending